Dragons guard that parking in Philadelphia

J’ai eu une passion inexpliquée pour les stationnements lors de ma visite à Philadelphie
I had an unexplainable passion for parkings when I visited Philadelphia.

Dragons guarding the entrance of a parking in Chinatown

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

57 heures chrono à Philadelphie – Samedi de 2h00 à 14h00

2 h 00 Bar Furry Animals

Le Furry Animals est un bar très original, dans une zone oubliée de la ville. Les hommes y entrent par une porte à part. À mon arrivée, j’ai été emmené vers une cage où on m’a demandé de me déshabiller avant d’y être enfermé. Comme seule musique, on entendait un bruit de jungle. Après de longues minutes que je ne pouvais occuper avec un iPhone, des humanoïdes aux courbes féminines ont défilé devant moi avec un regard concupiscent et scrutateur. Ils avaient une morphologie s’apparentant à des animaux comme un gorille, un chien ou un raton-laveur. Un (une?) zèbre au lainage des plus élégants et racés s’est arrêté(e) devant ma cage et a cogné sur les barreaux en me souriant. Un garde a ouvert la porte. La suite est plutôt vague et confuse dans mes souvenirs.

9 h 00 Penn’s Landing

Après une marche sur la 3e rue, j’ai fait un tour au port. Malheureusement, si on n’est pas fan de l’histoire maritime, il n’en vaut pas le détour. Heureusement, quand on tourne vers l’ouest et qu’on emprunte le passage piétonnier au-dessus de l’autoroute 95, on arrive directement dans le coin le plus charmant de la ville.

10 h 00 Society Hill

Rue typique de Society Hill

Rue typique de Society Hill

Si vous avez aimé le quartier ancien et huppé de Beacon Hill à Boston, vous adorerez celui de Society Hill. Les demeures arborent les mêmes briques rouges et auvents blancs. Les rues comme Spruce ou Delancey plongent le visiteur dans une ambiance de jeune Amérique du 19e siècle. Je vous invite à vous y perdre. Quoique c’est une mission presque impossible, dans ce quadrillé de rues et d’avenues régulier et fonctionnel, typique de l’Amérique du Nord.

11 h 00 Queen Village

En continuant d’explorer vers l’ouest, sur la rue South, j’ai traversé une zone peuplée de gens au style de vie plus alternatif, rappelant celui du Mile-End, mais en moins polis. La 4e offre une enfilade de boutiques de tatouage, si vous êtes amateurs.

12 h 00 Marché italien

Marché Italien

Marché Italien

Après cette longue promenade matinale, mon estomac commençait à crier famine. Ça tombait bien, car tout au sud de la 9e, j’ai abouti au Marché italien. Sur plusieurs pâtés de maisons, les commerçants disposent sur le trottoir des étals de légumes, de fruits, de poisson et j’en passe. Inondé d’effluves tentateurs, l’endroit se révèle un paradis pour les amateurs de plaisirs culinaires. Et si, par malchance, la bouffe italienne vous indiffère, vous n’avez qu’à poursuivre votre route plus au sud. Des restaurants latinos réussiront peut-être à vous convaincre de vous y arrêter.

Ici, je m’arrête pour vous parler d’un truc qui me chicote depuis que j’ai visité ces quartiers emballants. Les guides recommandent le vieux Philadelphie, avec tous ses monuments historiques un brin ennuyeux, comme première étape incontournable. À cela, je dis un vibrant : « Pas pentoute!”. Ainsi, à moins d’être un fanatique de l’histoire américaine, il faut d’abord commencer par le quartier de South District avec son Society Hill et son Italian Market, et continuer avec les autres si vous avez du temps.

Voilà, c’est dit.